Emploi vélo : comment vivre de sa passion pour le cycle

Emploi vélo

Le potentiel du secteur de l’emploi vélo ne cesse de s’étendre ces dernières années, en particulier grâce à :

  • l’explosion de la vente de cycles et notamment le VAE, vélo à assistance électrique
  • l’essor du tourisme de proximité
  • ou encore le développement des projets d’agglomération de mobilité douce faisant la part belle aux pistes cyclables.

 

Entre les nombreuses activités dites classiques qui font de plus en plus appel à l’usage du vélo et les différents nouveaux métiers liés à la pratique du cycle, il devient de plus en plus facile d’envisager de vivre de sa passion pour le vélo.

Les métiers du vélo : un secteur en complète réinvention

Le monde professionnel du vélo connaît ces dernières années différentes transformations qui lui permettent de se développer.

 

D’une société de production exsangue, nous sommes passés en l’espace de quelques années à une véritable société de services dédiés au vélo (vente, réparation, location, livraison, tourisme, aménagements…).

 

Avec le boom du vélo électrique et les nouvelles tendances de consommation privilégiant la personnalisation des cycles et la multiplicité des offres d’accessoires, de nouveaux services et de nouvelles compétences sont apparus pour répondre aux attentes des consommateurs.

 

Au-delà de l’augmentation du nombre de magasins de cycles et d’ateliers mécaniques dédiés à la réparation des cycles, le secteur de la location de vélos, porté notamment par le développement récent du concept de vélos en libre-service, est également en plein essor.

 

Beaucoup d’entreprises de livraison ont dernièrement repensé leur champ d’action et livrent aujourd’hui, dès que possible, lettres et colis à vélo.

 

On pense également au développement récent de l’éco-tourisme qui encourage par nature la pratique du vélo et génère l’apparition de nouveaux emplois en lien avec l’univers du cycle. Les possibilités de vivre professionnellement du vélo ont ainsi considérablement augmenté ces dernières années.

La culture du vélo boostée par la crise sanitaire de 2020

Le contexte pandémique de 2020 semble également avoir un effet notable sur le développement de la pratique du vélo. Des études indiquent par exemple que la fréquentation des pistes cyclables aurait progressé de 29% depuis la fin du premier confinement 2020 par rapport à la même période l’année précédente. Un chiffre qui grimperait même à 34% en milieu urbain.

 

L’opération Coup de pouce vélo, mise en place par le gouvernement, aura certainement participé à encourager une belle part des Français à ressortir leurs vieux vélos du garage. Prévoyant notamment la prise en charge exceptionnelle jusqu’à 50€ d’un montant hors taxe de la réparation d’un cycle, cette opération fut rapidement couronnée succès.

 

Le ministère de la transition écologique avance même que ce dispositif aura permis de réparer 620 000 vélos en seulement quelques mois.

 

Pour autant, ce mode de transport était déjà soutenu par le gouvernement bien avant. Le plan « Vélos et mobilités actives » mis en place dès 2018 nourrit pour exemple l’ambition de tripler d’ici à 2024 les chiffres liés à la pratique du vélo.

 

Autre mesure mise en place par le gouvernement, la création d’une académie des métiers du vélo. Portée par la Fédération des usagers de la bicyclette (FUB) et dotée d’un budget de 8 millions d’euros pour la période 2020-2022, cette mesure vise à répondre à la demande croissante de réparations des cycles à travers la formation de 500 techniciens cycles certifiés par an dès 2021.

 

Le métier de technicien cycle enfin revalorisé

L’accélération du développement de la pratique du vélo aura aussi permis de revaloriser considérablement le poste de vendeur cycle ou technicien cycle.

 

Au-delà de l’augmentation des pratiquants, l’apparition de nouvelles technologies innovantes (vélo électrique ou à assistance électrique, gestion des données issues des objets connectés et de l’intelligence artificielle…) aura également participé à élever le niveau de compétences liées à ce poste et à renforcer par conséquent son attractivité.

 

Un poste qui nécessite par exemple une double compétence : le conseil et la vente aux clients mais aussi le montage, la révision et la réparation des différents vélos vendus et/ou loués par la structure.

 

Il faut aujourd’hui également être en mesure de prendre en charge la maintenance de n’importe quel type de cycle (vélo tout terrain, vélo tout chemin, vélo de courses, BMX, fixies, vélos couchés, vélos électriques, à assistance électriques…)

 

Le poste de technicien cycle ou de vendeur cycle demande ainsi aujourd’hui une maîtrise commerciale et technique validée par le diplôme « Technicien vendeur en produits sport option cycles. Ce diplôme d’Etat de niveau 4 est inscrit au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles.

 

Accessibles à tout étudiant ou demandeur d’emploi passionné par l’univers du vélo, certains cursus de formation, comme celui proposé par le CNPC SPORT, permettent d’acquérir rapidement les différentes compétences techniques et commerciales attendues pour candidater à ce type de poste.

 

Ce type de cursus professionnalisant est aujourd’hui le parcours d’études reconnu par la profession pour exercer ce métier que ce soit dans un magasin de cycles, dans l’atelier d’une grande enseigne multisport, dans un village vacances ou encore au sein d’un opérateur de vélos en libre-service.

 

Témoignages

PASSION // Sport

VOCATION // Commerce

"Passionné et pratiquant de sports depuis toujours, j’ai voulu garder un lien fort entre ma passion, mes études et mon futur métier. Le CNPC SPORT était la solution ! Fini les professeurs traditionnels ! Places aux intervenants professionnels qui nous apprennent un métier.

- François MLECZKO, diplômé BAC+3

Témoignages

PASSION // Sport

VOCATION // Commerce

"Le CNPC SPORT, c'est l'Ecole qui m'a permis de réunir ma passion pour le sport et mes études. Ce qui m'a marqué dans cette école, c'est l'esprit de famille et la proximité avec les intervenants !

- Germain MAURER , diplômé BAC+3

Témoignages

PASSION // Snowboard

VOCATION // Commerce

"Ma formation BAC+2 au CNPC SPORT dans une classe d'enseigne INTERSPORT est une réelle opportunité professionnalisante !

- Vanessa ROBE, étudiante BAC+2

Les formations

Rejoins la communauté
CNPC SPORT